Santé au travail. Les souffrances des bretonnes.


Alors que le taux de maladies professionnelles y est plus  élevé chez les femmes (10,3 %) que chez les hommes (6,6 %), la Bretagne a décidé d’intégrer la santé au travail des femmes dans son plan régional de santé 2016-2020 dans le but d’établir un diagnostic précis et de tordre le cou aux idées reçues.



 

 

<< Retour page précédente

Copyright © 2015 La CGT