France Télécom, un an de prison requis contre les ex-dirigeants



Les procureures Françoise Benezech et Brigitte Pesquié ont, durant leur réquisitoire au procès France Télécom, dénoncé le harcèlement managérial. Elles ont accablé les anciens dirigeants de l’entreprise devant un auditoire de syndicalistes, d’agents, de proches ou de familles parties civiles au procès.



 

 

<< Retour page précédente

Copyright © 2015 La CGT