Arrêt du 11 septembre 2019 - Cour de cassation - Chambre sociale - Préjudice d’anxiété


En application des règles de droit commun régissant l’obligation de sécurité de l’employeur, le salarié qui justifie d’une exposition à une substance nocive ou toxique générant un risque élevé de développer une pathologie grave et d’un préjudice d’anxiété personnellement subi résultant d’une telle exposition, peut agir contre son employeur pour manquement de ce dernier à son obligation de sécurité.



 

 

<< Retour page précédente

Copyright © 2015 La CGT